Cellule d’accompagnement

Service payant

Durée : 150-350 heures, modulable dans le temps

La Machinerie a invité les créateurs Catherine Vidal, Martin Messier et Philippe Cyr à faire partie de la première cohorte d’artistes afin de tester les rouages de ce projet. De septembre 2017 à juin 2018, ces derniers bénéficieront d’un plan d’accompagnement personnalisé émis à la suite d’une analyse de leurs besoins organisationnels. Plusieurs mécanismes permettent d’ajuster les services durant l’année pour bien répondre aux éventuelles opportunités et pour offrir de la souplesse au sein de la cellule de soutien.

Capture d’écran 2017-10-02 à 11.39.01.png

Ce nouveau programme de la Machinerie vise à accélérer le développement des artistes, de leurs projets ou de leurs OBNL par l’acquisition ou la consolidation de compétences. La Machinerie agit à titre de codirection générale déléguée et entoure le créateur d’une cellule de 4 à 6 travailleurs culturels spécialisés tout au long de l’année. Une entente de service de 150 à 350 heures est signée avec l’artiste et comprend des banques de temps auprès de chaque ressource. Les mandats qui leur sont confiés peuvent autant prendre la forme de consultations stratégiques que de plans d’action très pratiques et concrets.


Comment ça fonctionne ?

La cellule d’accompagnement est offerte à des créateurs qui en ressentent le besoin, car même s’ils présentent un fort potentiel de développement, ils ne disposent pas de toutes les assises pour exploiter ou consolider ce potentiel. Ces créateurs peuvent alors compter sur le soutien de la Machinerie pour gérer leur croissance, structurer leur OBNL ou tout simplement faire rouler la machine. Une première rencontre entre l’artiste et l’équipe de la Machinerie permet de définir un plan de travail, pour évaluer les heures de services à rendre et donner lieu à une entente d’accompagnement. Quatre thèmes sont identifiés afin d’ouvrir le dialogue avec le créateur, cibler ses besoins et définir le plan d’accompagnement qui lui sera offert :

  • Planifier sur le long terme ;
  • Faire rayonner ses œuvres ;
  • Administrer son OBNL ;
  • Diversifier ses ressources de revenus.

Ces thèmes comprennent des segments distincts que l’artiste peut choisir à la carte, mais il peut aussi en proposer de nouveaux.


Crédit photo: Julie Artacho (Portrait de Philippe Cyr), M.-C. Hamel (Portrait de Catherine Vidal)